Actualités

"Nouvelles parcelles, nouvelles perspectives de préservation"

Le 29 mars 2022, le Conservatoire a signé l’acte d’acquisition de nouvelles parcelles sur la commune de Maves, près du Coteau et marais de Molinas. Cet achat vient conforter la préservation des habitats naturels de ce secteur, avec un ensemble de 4,45 ha de pelouses calcicoles en flanc de coteau. Autrefois connu pour ces stations d’Anémones pulsatilles, l’acquisition de ce site, n’avait, jusqu’alors, pas été possible. En l’absence de pâturage pendant de nombreuses années, le site a été progressivement colonisé par le Prunellier, réduisant les surfaces de pelouse. Les prospections printanières ont confirmé la présence de l’Anémone pulsatille, qui est réduite aujourd’hui, à quelques pieds. Le Conservatoire a déjà entrepris la programmation des premiers travaux de restauration, portant principalement sur les fronts de colonisation des ligneux autour des bosquets. Un premier contact avec un éleveur local permet aujourd’hui d’entrevoir la possibilité d’un pâturage par des moutons dès l’année prochaine.

L’acquisition de ce nouveau site dénommé « les Pelouses de Molinas » a été possible grâce au soutien financier de l’Office Français de la Biodiversité (OFB), dans le cadre du Plan de Relance et de l’appel à projet « MOB’BIODIV Restauration », pour lequel le Conservatoire est l’un des lauréats. Par ailleurs, un complément de financement de la Région Centre Val de Loire est actuellement en cours d’instruction.

Le Conservatoire a également initié des accords de vente de parcelles autour de l’Espace Naturel Sensible de Roquezon, avec une dizaine d’hectares complémentaires financés dans le cadre du même projet. Il travaille, en parallèle à une animation territoriale, sur les pelouses calcicoles et les zones humides des communes de Maves, La Chapelle Saint-Martin-en-Plaine, Conan, Boisseau, Villeneuve Frouville et Saint Léonard en Beauce,  afin d’étudier d’autres projets de conservation pouvant conduire à des acquisitions foncières ou la conclusion de convention de partenariat, avec les propriétaires qui souhaitent s’engager dans la préservation de leur patrimoine naturel.

Ce projet phare se veut structurant pour la préservation durable du patrimoine naturel du territoire. Il permettra de constituer des entités cohérentes de gestion et facilitera, le cas échéant, la mise à disposition de surfaces pastorales favorables au maintien des activités d’élevage du secteur.

 

Localisation Pelouses de Molinas ConvertImage  IMG 9746 ConvertImage

"Les herbiers aquatiques suivis sur le site de la Varenne Chevelu"

Une nouvelle espèce patrimoniale vient d’être découverte sur ce site ! Il s’agit du Potamot à feuilles de graminée (Potamogeton gramineus), espèce protégée et quasi menacée en région Centre-Val de Loire. Cet inventaire  a également permis de réactualiser les données de certaines espèces patrimoniales, telle que l’Utriculaire citrine (Utricularia australis), dont la dernière observation remonte à 2018 et le Potamot de Berchtold (Potamogeton berchtoldii), non revue depuis 2012.

Les herbiers aquatiques de ces mares sont menacés depuis plusieurs années, par l’assèchement des pièces d’eau du site (seulement 3 mares sur 12 sont encore en eau en ce mois de juillet) et par la présence de ragondins.

 

potamogeton gramineus utriculaire

"Deux nouveaux visages au sein de l'équipe du Conservatoire"

En décembre 2021, le Conservatoire a accueilli une nouvelle chargée d'animation et de communication : Mlle Caroline LUTAUD. Originaire d'Eure-et-Loir et passionnée par la nature, Caroline remplace notre ancienne salariée (Coralie PINEAU) durant son congés maternité, jusqu'à septembre prochain. Ses principales missions étant la gestion et l'organisation des animations, la conception de supports pédagogiques, la participation aux manifestations locales et la création d'outils d'informations et de communications (rapports, parcours pédagogiques, feuilles de liaison ...).

En mars 2022, c'est au tour de M. Guillaume HAMONT d'être accueilli en tant que nouveau chargé d'études scientifiques au sein de l'équipe. Spécialiste en entomologie et originaire d'Eure-et-Loir également, Guillaume est chargé des suivis sur les sites, de la rédaction de plan de gestion et de la gestion et du développement du nouveau projet d'étude Cisse.

      

caroline photo perso       Photo CEN41 Site internet

"Bilan 2021 de la déclinaison Life NaturArmy et perspectives sur le Détachement Air 273"

Le début d’année est souvent synonyme de bilan et de perspectives. La base de Romorantin-Pruniers, site-pilote de l’Armée de l’Air pour la déclinaison du Life NaturArmy, ne fait pas exception.

Le Copil annuel s’est ainsi réuni en février dernier. Le Conservatoire a présenté le bilan des actions réalisées de l’année écoulée et a effectué une présentation du diagnostic écologique de l’aérodrome. Les enjeux et objectifs étant validés, les orientations d’actions ont été évoquées afin d’orienter la finalisation du travail de rédaction du plan de gestion.

Riches d’échanges, ce Copil a également permis de cerner les attentes et ambitions pour l’année 2022 :

-  Prise en compte de la biodiversité dans la mise en place de projets d’infrastructure

-  Sensibilisation et formation des équipes et des extérieurs à la base lors d’évènementiels

Actions et communication sont les maîtres mots pour l’année 2022.

 

 

2021 A273 001 I 060 011 minPhotos COPIL Life NaturArmy min2021 A273 001 I 015 001 min1 m

"Assemblée générale du 30/04/2022"

Afin d'informer nos adhérents et administrateurs des actions qui ont été mises en place par le Conservatoire durant l'année 2021, une assemblée générale s'est tenue le samedi 30 avril 2022.

Dans le cadre de cet évènement, une trentaine de participants ainsi que l'équipe salariée du Conservatoire se sont rendus dans la salle polyvalente de la commune de Champigny-en-beauce (mise à disposition par la mairie) à partir de 9 heure. Cette réunion en salle durant toute la matinée a permis à l'équipe salariée de présenter le bilan des actions mises en place au cours de l'année 2021 dans les différents pôles respectives (bilan d'animation et de fréquentation des sites, de gestion des sites, des suivis et inventaires naturalistes, de la partie financière, des partenariats ...). Nos invités ont pu suivre nos discours par le biais d'un diaporama projeté et du rapport d'activité 2021 qui leur a été donné dès leur arrivée.

Nous nous sommes rendu pour le repas du midi à l'Auberge du pressoir à Rhodon (à 7 minutes en voiture de la salle polyvalente) où nous avons pu échanger autour d'un bon repas.

Cette assemblée générale s'est poursuivie dans l'après midi avec la découverte de la ferme des petits Tresseaux et la visite d'un nouveau site acquis par le Conservatoire : le marais des Courtils. C'était une découverte pour nos adhérents et administrateurs et nous avons pu observer quelques espèces lors de notre balade dans ces prairies humides comme la Grenouille agile ou encore l'Agrion de mercure. Nous avons fait également la rencontre de quelques vaches Highland cattle de la ferme.

Afin de terminer cette journée en beauté, un petit buffet était au rendez-vous et a fait la joie de nos invités.

Pour information : toutes les personnes souhaitant s'informer sur les actions et projets du Conservatoire, peuvent assister aux assemblées générales sachant que cet évènement se déroule une fois tous les ans.

 

  DSC 1213.JPG2

 

 

Visite du sous-préfet sur le site de "l'Éperon de Roquezon"

En ce début d’année 2022, le Conservatoire d'espaces naturels de Loir-et-Cher a accueilli sur le site de « l'Éperon de Roquezon » situé au cœur de la zone Natura 2000 Petite Beauce, Simon KARLESKIND, sous-préfet à la relance auprès du préfet de la région Centre-Val de Loire, le préfet du Loiret et Jean Noel Rieffel, directeur régional de l’Office français de la Biodiversité (OFB).

Lors de cette visite, le conservatoire a présenté son travail et les perspectives envisagées du projet « lauréat » retenu par l’OFB dans le cadre du plan de relance et de son dispositif d’appel à projet Mob’Biodiv « Restauration ». Les financements de l’Etat permettront l’animation foncière pour l’achat de terrain ou la conclusion de convention, la réalisation de travaux de restauration, la mise en place de pâturage, le complément d’inventaires et l’implication citoyenne (animations, chantiers, financements participatifs…).

Les acteurs associés du projet étaient présents ce mercredi 5 janvier matin pour témoigner des actions et partenariat déjà engagées sur ce territoire :

Monsieur Huguet Vice-Président du conseil départemental de Loir-et-Cher et Président de la communauté de communes Beauce Val de Loire, a présenté la Politique Espaces Naturels Sensibles du département et le financement d’actions de préservation notamment sur le site de « l’Eperon de Roquezon ».

Monsieur Gaulandeau, agriculteur local, a pu évoquer les actions de pâturage qu’il a réalisé depuis 2012 sur le territoire, les problématiques de financement et les difficultés de l’élevage actuel.

Madame Astrid Lonqueu, maire de Maves, a illustré la démarche en cours notamment sur les parcelles en perspective de conventionnement avec le Conservatoire. Mais également sur les actions des entreprises locales (verger de noyers bio,…) en faveur de la biodiversité et sur les éleveurs présents.

Monsieur Jean-Louis Fesneau, maire de la Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine, a rappelé les pratiques anciennes culturales sur certaines parties du site et la volonté de la commune de préserver cet ensemble de milieux naturels rares.

Cette rencontre a été également l’occasion pour le Conservatoire de présenter et rappeler les richesses du site : la mosaïque d’habitats avec les pelouses meso-xérophiles, les friches calcicoles et les bosquets et fourrés buissonnants ; les espèces qu’ils hébergent telles que l’Anémone pulsatille, L’Euphraise de Jaubert , l’Orchis brûlé, le Hibou des marais, les busards ou encore les sauterelles comme le Dectique verrucivore. Les actions de gestion mise en œuvre avec la présentation des travaux de broyage, le pâturage ou le travail du sol pour conserver les espèces rares de plantes messicoles comme l’Adonis d’automne, l’Iberis amer ou le Carthame laineux.

Merci à l'Office français de la biodiversité, les Maires de Maves et de La-Chapelle-Saint-Martin-en-Plaine et le Conseil départemental d’avoir été parmi nous.

 

 

Conservatoire des espaces naturels du Loir-et-Cher