Compte-rendu des sorties

A la quête aux champignons sur le site de "La Mutte" (Sargé-sur-Braye)

Samedi 5 novembre 2016

determination des champignons 10

Lorsque nous chaussons les bottes et prenons notre panier pour faire un "petit tour" aux champignons, il y a toujours l'incertitude d'une rencontre avec des êtres discrets et mystérieux, ni animaux, ni végétaux, capables de nous surprendre sans bouger le moins du monde !

La sortie du samedi 5 novembre sur l'espace naturel sensible de la Mutte à Sargé-sur-Braye a tenu ses promesses. A l'incertitude de la récolte liée à des pluies automnales qui se font toujours attendre, a succédé la satisfaction de découvrir malgré tout une belle diversité mycologique avec plus de 80 espèces identifiées. 

Organisée par le Conservatoire et la Société d'histoire naturelle de Loir-et-Cher,  avec la collaboration de Perche Nature, cette sortie a rassemblé plus de 40 personnes sur le site communal de l'ancienne carrière de grès Roussard de Sargé-sur-Braye, devenu un espace naturel aménagé pour la découverte du patrimoine géologique local. Le site présente des boisements acides diversifiés dominés par le châtaigner avec des affleurements de sable et de Roussard. 

Muni de l'indispensable panier en osier qui préserve bien mieux la collecte que le sac plastique, avant d'explorer le site chacun écoute attentivement les consignes de Maurice Michaud, mycologue de la SHN 41 : "On ramasse tous les champignons qui semblent différents mais on ne prélève que quelques individus de chaque espèce; on prend soin de cueillir l'ensemble du champignon, avec la totalité du pied et du chapeau, afin que celui-ci soit déterminable".

recherche dans la carriereAprès la prospection des sous-bois et, exceptionnellement, de l'intérieur de l'ancienne carrière habituellement fermé, les participants sont invités à étaler leur récolte sur les tables prévues par Maurice pour le classement et la détermination. On commence par les champignons aux spores blanches telles les amanites, puis ceux aux spores brunes comme les cortinaires puis les champignons à tubes, avec notamment les bolets,  pour finir les espèces poussant sur bois mort. S'en suit une détermination minutieuse enrichie de commentaires sur les critères de reconnaissance, la biologie, la comestibilité ou la toxicité de chaque espèce. 

Ce moment de partage des savoirs a été visiblement très apprécié des participants. La sortie a également permis de mieux connaître ce domaine de la biodiversité du site qui pourra être pris en compte lors de la rédaction du futur plan de gestion.

 

btn-prochaines-sortie

Conservatoire des espaces naturels du Loir-et-Cher